Aller en bas
Aenga
Admin
Messages : 15
Date d'inscription : 17/05/2018
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateurhttp://veilleursquinzieme.forumactif.com

[Front de Guerre] Le conflit du Juge embrasé. Empty [Front de Guerre] Le conflit du Juge embrasé.

le Dim 20 Mai - 17:09
Le Conflit du Juge Embrasé.


"Les deux ingénieurs du Fer finissaient de réparer le mortier de combat, les griffes remplies de saletés de divers natures habituelle pendant leurs travaux du quotidien. Ils ne prenaient même plus le temps de réfléchir à l'état de leurs équipements tant le travail n'était pas achevé, et l'heure achevé de finir leur service. Ils discutaient peu en œuvrant, les deux se connaissant mal et avaient pour habitude de préférer la beautés de leurs outillages, la conversation de l'acier répondant à leurs manœuvres plutôt que des échanges de mots futiles gaspillant un temps précieux de productivité. Dans un jet d'huile, l'un se moqua de l'autre ayant été trop sec, rapide, peu consciencieux dans son mouvement. L'autre voulu lui rendre en levant sa clé pour lui faire comprendre sa notion de la politesse à coup dans les crocs, mais se ravissant en reprenant son travail pour réparé ce qu'il venait de casser involontairement. Le temps passait lentement, quotidiennement, mais dans les jours du Peuple Charr il existe rarement de quotidien qui ne soit pas explosif. L'un agitant brusquement l'épaule de l'autre pour tendre un doigt rapidement vers la quinzaine de combattant de la Légion sanglante s'approchant. L'autre grogna une moquerie sur les combattants chargeant dans la mêlée pour dévasté les rangs ennemis, il ne savait pas si il devait plaindre l'ennemi ou leurs alliés pour leurs stupidités suicidaires, tandis qu'eux étaient protéger par le fer et la puissance de feu. Il ricana, mais réalisa un instant plus tôt que c'était lui qui était à plaindre, quand une énorme lame se leva au dessus de sa tête. Avant de s'abattre sur lui.

Le massacre était écœurant, mais elle en avait vu d'autre. La Sanglante l'avait formé exactement comme son nom l'indiquait, et elle n'avait plus vraiment de capacité à ressentir du dégout dans des scènes de ravages, et pourtant. Elle ressentait une colère interne qui se traduisit par une nausée devant les dépouilles dévastés des deux ingénieurs, le mortier ravagé en petites pièces détachés. Comment des soldats de la Sanglante avaient pu en arriver là, les couvrir autant de honte en pratiquant les pires des trahisons : Abattre des troupes semblables à leurs propres races, aux Légions alliés, et elle avait été responsable de laisser s'échapper les guerriers du Centurion Urkrim et ses forces pour appartenir à on ne sait quel cabale envieux de provoquer des dégâts pour elle-ne-savait quels desseins non plus. L'obscurité de cette situation la marquait, et elle ne pouvait qu'admettre les failles actuelles dans ses projets : Elle n'avait pas conscience de l'adversité, ni du nombre, ni des lieux, mais avait quelque chose de plus grave encore que cette dite trahison. Les traces de flammes n'avaient rien de commun avec les magies habituelles des Chaman de la Flamme, cela aurait pu se rapprocher pour n'importe qui mais pas pour une vieille vétérante des guerres. L'érudit du Prieuré de Durmand semblait intimidé de nature par l'allure violente et acérée de la Charr avisant les traces, mais il devient blafard à l'idée qu'il venait découvrir. Même si les siens contestèrent, se ravisèrent, réfléchissant aux meilleurs solutions pour contredire cette idée, le résultat fut identique : Tous craignirent que ce pouvoir soit lié aux puissances des serviteurs de Primordius.

Au Fort Marrin, l'Asura chargé habituellement de fournir les missives des hautes-sphères fonça à travers les caravanes marchande errante, en bousculant parfois un passant, envoyant même ce pauvre Stanislas balancé brusquement par terre quand le messager glissa entre ses jambes. Le bruit du brouaha habituel se transmettait par les rires et les conversations des soldats au repos à l'intérieur du débit de boisson des troupes des Veilleurs. Il y avait de tout, tout rang, camarades de guerres et membres de la même famille, un véritable lieu tranchant des habituels salles de stratégies qu'il avait habitude de côtoyer en allant rendre les ordres à droite et à gauche. Lïn se trouvait là, installée sur une table en s'occupant d'habituel façons avec une tasse d'un café passable, quelques parchemins étalés et son air ailleurs à travers ses cicatrices d'un visage fatigué par les combats. Recevant la missive, elle prit le temps de l'ouvrir en détaillant les ordres du Maitre de guerre Rajak. Ainsi, apparut la première mission du 15ème Régiment, son premier objectif de guerre clair : Ils partiront dans le plateau de Diessa pour mettre la main sur le Centurion Urkrim, et découvrir ce qui à bien pu se passer pour retrouver les traces d'un Primorial. En compagnie de la Légion de Fer, les Veilleurs accompliront leur rôle avec un départ particulier : Sachant qu'ils ne savaient strictement rien des opérations à venir, ce qu'ils auraient à défendre, et quels seront les batailles à menés. Un départ, un premier départ, vers le brouillard d'un Guerre qui aurait à évolué pour mettre la main sur un pouvoir qui ne devrait pas exister entres les griffes d'un Charr, qui qu'il soit."

____________________________________________


Déploiement : Centre du Plateau de Diessa.
Officier en charge : Commandante Lïn Dorheirmin.
Type d'opération : Front de guerre.
Durée d'engagement : Deux à trois semaines.

Adversaires : Traitres de la Légion Sanglante, membre de la Légion d'Or. Créature Primordiale (?)
Alliés présents : Légions Charr, notamment Légion de Fer.
Type de mission interne :

- Reconnaissances des environs
- Enquête sur l'engeance primordiale.
- Recherche et destructions des éléments parjures.
- Sécurité des enquêteurs du Prieuré de Durmand.
- Bataille et prise de position contre les forces adversaires sur un Front.
- Défenses des cités Charrs.

Informations complémentaires :


- Les forces déployés seront celles de la Première et 7ème escouades tactiques, ainsi que la 13ème escouade du géni. Constituant une force d'une trentaine de Veilleurs – Vu les effectifs réduits de la Première escouade. Il ne s'agit pas d'une grande force opérationnelle, les autres achevant leurs formations.
- Les troupes de la 9ème escouade tactique pourront être déployés en cas de difficultés ou de nécessité, dirigé par le Capitaine-Croisé Chaald.
- Les combats aux batailles les plus larges pourront être gérés par la présence bien plus massive des troupes de la Légion de Fer ainsi que de leurs technologies.
- Un groupe de 6 membre du Prieuré de Durmand enquête encore quant à la présence de serviteurs Primordiaux, il faudra sécurité leurs tentatives de découvertes.
- Les troupes des Veilleurs installeront un campement dans les fortifications du Fer le temps de leurs déploiements. Interdiction de sortir du campement pour aller à un Viendoberfest local.

Carte tactique : (En grand)


[Front de Guerre] Le conflit du Juge embrasé. CarteDiessaVersion1Petit


Dernière édition par Lïn le Mar 22 Mai - 14:18, édité 1 fois
Aenga
Admin
Messages : 15
Date d'inscription : 17/05/2018
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateurhttp://veilleursquinzieme.forumactif.com

[Front de Guerre] Le conflit du Juge embrasé. Empty Re: [Front de Guerre] Le conflit du Juge embrasé.

le Mar 22 Mai - 2:08
[Front de Guerre] Le conflit du Juge embrasé. Unknown

"Commandante Lïn Dorheirmin,
15ème Régiment des Lames de Rajak.
Pour l'intendance de Fort Marrin.


En ce 50ème jour du Phénix, 1331 ApE.


Le déplacement vers le front de Diessa s'est effectué, en direction du camp de forge de Rakan. Tout semblait avoir été préparer, et c'est un groupe de guerre récupérant ses paquetages qui avait fini par se rejoindre à l'entrée de Fort Marrin. La troupe de départ pour mon escouade de commandement fut intéressante. Les recrues Shäan et Iota vinrent garnir nos rangs, avec la présence de Juddith, Hrothgar, et celle bienvenue du Médecin Asura Plöok, vétéran de Hantedraguerre. Malgré une phase de recrutement inattendue et rapide, les paquetages furent préparer pour un départ vers le grand portail en direction de la Citadelle noire, là où nous attendait les Marmox et le reste des troupes du 15ème Régiment en départ vers le front de guerre. Un front de guerre bien spécifique d'ailleurs, car aucun lieu de combat n'était encore à recensé, ni adversaire visible. Le flou et le brouillard devait être rejeté pour comprendre l'étendue de la situation, et il s'agissait bien là de notre motivation. Retrouvant Reldan Marcheguerre ayant négocié quelques aides à la Citadelle auprès de la Légion sanglante, nous fumes parti pour une longue route à travers Diessa en profitant de ce décors si particulier. Des cendres, des terres calcinés, la présence du fer sur tant de structure et les nuages de cendres errants dans des cieux orangés. Et la nuit lentement, qui tombait.

Ce n'est qu'après avoir traverser Naegling que la situation semblait inquiétante. Nous empruntions une des grands routes nous permettant de partir vers l'Est profond, mais notre passage en ville et la courte pause laissant une impression âmer : Des charrs railleurs, un jeune blessé et laissé dans son coin, et autres sentiments que tout ne tournait pas rond. Ce fut effectivement justifié, après deux heures supplémentaires de routes, les soldats étaient maintenu en alerte par les propos de Hrothgar. Nos éclaireurs inspectaient les environs, mais ce fut le déclenchement d'une mine qui fit démarrer des hostilités inattendues et malvenues. Malgré nos tentatives pour se défaire de ce piège, le triste constat resta identique : Quelqu'un tira sur la mine que l'on voulait désamorcer, et s'en suivit la charge d'une vingtaine de Charr en haillons hurlant sur une troupe de Veilleurs déboussolés dont un fut tué et quatre furent blessés. Plöok s'employa activement à guérir tout le monde, tandis que la ligne de front était formée. Ce fut un combat très compliqué, à cause de la situation et l'aspect novice de la trentaine de recrue à nos côtés. Ainsi, ce qui aurait pu finir en massacre fut gérer par les Vétérans de nos forces, et nous avons pu parvenir à notre destination en installant le campement.

Informations importantes :

- Deux recrues ont étés tuées pendant l'engagement : Le Sylvari Ysaack et l'Humain Gomar Sandley. Qu'ils reposent désormais en paix.
- Nous avons encore les effectifs de : 16 recrues de la 7èmes escouades et 12 recrues de la 13ème.
- Il est certains que des agents infiltrés sont en Naegling pour récupérer des Gladiums et des autres villageois. Une enquête est prévue, et la Garde inflexible informée.
- 4 Vétéran de la Légion Sanglante rejoint le camp de forge grâce aux efforts de Reldan.
- Les charrs prisonniers semblent avoir été forcés d'agir par un des traitres du Centurion Urkrim. Il portait effectivement les couleurs de la flamme sur une tenue de la Légion Sanglante.
- Aucunes informations concernant l'état de la guerre, ni l'emplacement des forces ennemies.
- Les troupes des Veilleurs sont bien installés au camp en compagnie de la Légion de Fer.


Dernière édition par Lïn le Lun 28 Mai - 22:19, édité 1 fois
Aenga
Admin
Messages : 15
Date d'inscription : 17/05/2018
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateurhttp://veilleursquinzieme.forumactif.com

[Front de Guerre] Le conflit du Juge embrasé. Empty Re: [Front de Guerre] Le conflit du Juge embrasé.

le Mer 23 Mai - 14:04
[Front de Guerre] Le conflit du Juge embrasé. Unknown

"Commandante Lïn Dorheirmin,
15ème Régiment des Lames de Rajak.
Pour l'intendance de Fort Marrin.


En ce 51ème jour du Phénix, 1331 ApE.


Le cœur du problème apparait. Le sens même de la présence des Veilleurs en ce lieu gagne toute sa vérité. Ce rapport transmet pour notre Maitre de guerre et l'intendance du Fort des Veilleurs, l'urgence du problème ayant affecté les troupes en présence. Après l'embuscade sur le passage vers la force de Rakan où nous avons installer le campement, la réalité nous laissait cette amer finalité : Nous n'avons pas de cible, pas d'adversaire palpable à aller rencontrer, et nos effectifs n'allaient pas nous permettre de remuer en peigne fin les immensités des cachettes possibles de Diessa entière. Pour poursuivre notre enquête, il était temps de rencontrer ceux craignant la présence du pouvoir Primordial : Le Prieuré de Durmand. Installé dans un recoin de la forge, non-accepté à l'intérieur par les charrs n'appréciant pas l'idée d'être au contact de la magie, ils étaient en phase de développement de divers affaires qui au milieu de tout ça, cachait une intrigue plus obscure. Les troupes présents furent le Capitaine Tirrein, et les Croisés Juddith, Reldan, Plöok, Wilhelm, Iota, et Shäan. Tout débuta avec une inspection minutieuse de l'état du campement du Prieuré de Durmand et de ses choix actifs pour découvrir la possible présence de créatures primordiales pouvant justifier les craintes d'une force draconnique entres les griffes du Chaman. Mais l'affaire découverte était bien plus gênante encore qu'une simple affaire de recherche scientifique. Il y avait une affaire de trahison, qui fut décortiquée minutieusement.

Sylar, second de l'Arcaniste Krain, fut coupable d'avoir laisser pour mort son supérieur lors de l'enquête et de falsification de documents officiels du Prieuré de Durmand pour évité des investigations plus poussées. Ce fut après de nombreuses difficultés dans les enquêtes et interrogatoire menés par les Croisés, sous la surveillance du Capitaine Hrothgar, jusqu'à la fuite de Sylar vers le nord. Acceptant la demande de la novice Kiild assurée par le Médecin Plöok, nous avons pourchasser le parjure avec la sphère censée captée les énergies draconniques. Sur place, le cadavre calciné de Krain fut découvert avec la présence de Sylar qui menaçait de déposer une étrange perle d'origine chamanique dont un cercle rituel néfaste encerclait un jet de vapeur. Sous la pression, il agit, ce qui attira une coulée de lave d'un aspect irréel comme si celle ci était d'un feu vivant irréelle, emportant le traitre dans la violence de son retour et tombant sur nous. Wilhelm et Shäan firent usage de la magie pour arrêter la force qui s'écrasait sur nous, bloquant ses effets jusqu'à l'activation de la sphère de Kiild qui permit l’absorption d'une énergie liée précisément à ce que nous sommes venu arrêté. De cette flamme terrible, en sorti un serviteur effroyable qui errait autours des restes fumant de Sylar et de l'ancien jet de vapeur devenu cratère rougeoyant. Un destructeur, sous la forme des dévoreurs d'Ascalon, rôdait jusqu'à constater notre formation. Le combat fut éprouvant, et nombreuses furent les blessures et les actions empêchant certains d'entre nous d'être massacrés. Jusqu'à la victoire sur la chose informe, la décision fut prise de laisser la Légion de Fer s'occuper de ce lieu et de garder avec nous les survivants de Durmand pour les surveiller en attente de clarifier la situation. En plus d'être en guerre, voilà que la vérité était désormais palpable : Plus que des trahisons d'ancien Sanglant, nous avons véritablement un pouvoir présent capable de nous éparpillé si nous ne faisons pas bien attention.

Informations importantes :

- Les membres du Prieuré de Durmand, au nombre de quatre, n'ont plus de chef et son stationné au Camp de Forge Rakan sous surveillance strict de l'Ordre des Veilleurs. En attente d'une réponse du Prieuré quant à la situation.
- Il est désormais sûr de la présence d'une énergie primordiale. Impossible de savoir si il s'agissait du seul lieu de pouvoir, ou d'un schéma plus complexe.
- Les éclaireurs de la Légion de Fer affirment avoir vu des déplacements irréguliers plus à l'Est.
- La Légion de Fer installera un campement de surveillance au cratère fumant avec les armements suffisamment pour arrêté quelconque créature destructrice en sortant.


Dernière édition par Lïn le Lun 28 Mai - 22:19, édité 1 fois
Aenga
Admin
Messages : 15
Date d'inscription : 17/05/2018
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateurhttp://veilleursquinzieme.forumactif.com

[Front de Guerre] Le conflit du Juge embrasé. Empty Re: [Front de Guerre] Le conflit du Juge embrasé.

le Jeu 24 Mai - 12:26
[Front de Guerre] Le conflit du Juge embrasé. Unknown

"Commandante Lïn Dorheirmin,
15ème Régiment des Lames de Rajak.
Pour l'intendance de Fort Marrin.


En ce 52ème jour du Phénix, 1331 ApE.


Une bataille, dans la forme la plus violence de la guerre. Le conflit dans son ardeur la plus profond et l'instinct de l'officier se mêle aux désirs guerriers. Tout les sentiments s'y mêlent : La peur, la colère, l'envie, et à la fin n'y reste que la volonté d'accomplir. A la venue des renforts d'un groupe de reconnaissance dirigé par le Capitaine Kavehkan, en compagnie de Ranik, un Charr l'accompagnant. C'était pendant l'entrainement des recrues avec Juddith, surveillé par moi même et le Croisé Stronhoff que la situation devint instable d'un moment à l'autre. Il n'y avait pas eu de signe avant coureur, les sentinelles du fer ayant été assassinés soigneusement pendant l'approche, avec une expertise inquiètante, jusqu'à ce que le tambours de guerre résonne. Et quel tambours, ce fut une frappe direct d'un énorme canon de guerre Charr qui tirait sans retenue des sortes d'explosifs enchantés. Le chaos prit forme lentement tandis que l'on ralliait les troupes, et les éclaireurs de Samshir firent route sur le dos de leurs compagnons de montes, des Raptor, vers l'extérieur. Ralliant les troupes menés par Juddith, il était temps pour moi de goûté de nouveau la bataille de front : Pour retenir les envahisseurs s’agglutinant déjà devant les trous formés dans la muraille, les Veilleurs firent la ligne de front en compagnie des membres de la Légion de Fer, dans un enfer d'explosions, de sons, et de cri. C'est toutefois plutôt rapidement que se tût le bruit des canons labourant nos défenses, sabotés par les éclaireurs en infiltration, et la bataille prit une tournure changeante. Ce n'est qu'avec l'arrivée de Shäan et Reldan que l'avantage tourna lentement en notre faveur. Il n'était plus question de rester sous pression en subissant les difficultés et les premières pertes, mais bien de contre-attaquer en frappant au cœur de l'adversité. Pendant que je m'occupais de maintenir la cohésion de la ligne de guerre dressée face aux envahisseurs, la 13ème escouade menée par Reldan fut transportée par la magie de Shäan, avec Renik et suivi de Samshir vers le front de guerre.

Tenir la ligne est un élément insupportable, il faut parvenir à comprendre le remous d'un combat et savoir quand reculer, quand avancer, comment faire usage de magie. Et je me maudissais être là, plutôt que porter le combat dans un environnement plus dangereux, mais plus instinctif. Toutefois, ce rôle nécessaire, il faut me porter avec honneur et à la pointe du conflit, nous avancions soutenu par Stronhoff pour combler la brèche, avec la 7ème escouade pour colmater la brèche. De l'autre côté, les combats s'enchainaient, Reldan ayant fait le choix de mener les siens vers les tortionnaires qui derrière la brèche forçaient les Charrs asservit à mener l'assaut. S'enfonçant entres les lignes, sans que je ne le puisse le voir, ce fut un véritable massacre bien que la 13ème dût en payer le prix pour briser toute velléité aux forces ennemies. Ce n'était pas comme l'embuscade, nous étions vraiment tenu de vaincre un adversaire bien plus organisé, nombreux, et préparé. Toutefois les opérations de chacun furent un succès, et c'est après une heure intensive de combat qu'il ne restait plus que des silhouettes fuyantes au loin, visible à travers les murs dans le rempart du camp de forge, l'horizon illuminé par les restes du canon saboté par Samshir. Flammes et dévastations, voilà à quoi ressemblait ce lieu, l'héritage laissé derrière nous n'était qu'un amas de cendre, de sang, et de sueur. Au final, les principaux chefs de l'assaut eurent prit la peine de partir en voyant la tournure des évènements, et seuls les officiers en charge de forcer les envoies de troupes ont été éliminés. Sauf un, captif, avec plusieurs des leurs. Un résultat mitigé, face aux hurlements des blessés et aux dévastations laissant un champ de bataille encore fumant, tandis que nous avons prit le temps de nous préparer, à ce qui semblait être enfin une véritable bataille à venir.

Informations importantes :

- L'assaut à été arrêté aux murs du Camp de forge, qui ont besoin d'une sérieuse réparation.
- Des éléments des Cendres et du Fer, bien que limités, ont visiblement été corrompu de la même façons que le Centurion Urkrim.
- Quatre recrue ont été tués dans la violence de l'assaut. Limitant encore nos effectifs, il fut décidé de faire venir les éléments de la 5ème et 9ème escouade d'urgence.
- La voie de ravitaillement de Lente-route est extrêmement sensible, à surveiller d'urgence.
- Les troupes se préparent à mener un front vers l'Enclos de Bête-Vache, mais deux jours de repos ont été annoncés pour reprendre de l'assaut et préparer les ressources suffisantes pour le départ.
- Un prisonnier important à été fait, des informations pourraient lui être arrachée avec les bonnes méthodes de persuasion.
Aenga
Admin
Messages : 15
Date d'inscription : 17/05/2018
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateurhttp://veilleursquinzieme.forumactif.com

[Front de Guerre] Le conflit du Juge embrasé. Empty Re: [Front de Guerre] Le conflit du Juge embrasé.

le Lun 28 Mai - 22:17
[Front de Guerre] Le conflit du Juge embrasé. Unknown

"Commandante Lïn Dorheirmin,
15ème Régiment des Lames de Rajak.
Pour l'intendance de Fort Marrin.


En ce 56ème jour du Phénix, 1331 ApE.


Les problèmes s'enchainent et notre situation est en passe de devenir incontrôlable. Nous avons eu le temps de rapatrier sur le front la 9ème et 15ème escouades par Marchegriffe avant d'être totalement coupé de Naegling par la Lente-route. Les quelques jours de préparations n'auront pas été vain en vertu des forces adverses qui se dévoilent et mettent en place le retour de flamme pour nos dernières actions. La plus part de nos troupes forment avec la légion de fer, un front stable actif devant les enclos de Bête-Vache pour surveiller d'une nouvelle offensive catastrophique, autant que nous prenons des dispositions pour empêcher des Charrs ayant jadis servi dans la Légion des Cendres, de nous refaire un petit tour de magie : La disparition des sentinelles de surveillance. Ce qui nous laissait un choix difficile à faire avant de partir pour une nouvelle opération : Sécurisé les voies de ravitaillement par Lente-route devenue trop dangereuse, ou s'occuper de solidifier le front de guerre en menant des opérations d'affaiblissements pour préparer une attaque victorieuse sur les enclos captifs. Après concertation, la crainte d'être asséchés de nos ravitaillements fut plus forte que celle de lever la dague vers le cœur de nos ennemis, et nous voilà en direction de la Lente-route en deux groupes. Les Raptors menés par le Capitaine Kavehkan en compagnie de Renark et Juddith partaient en éclaireur, tandis qu'avec Hrothgar, Reldan et Stronhoff, nous étions en marche derrière en véritable petite troupe de fantassin. Difficile de pouvoir rapporter ce qu'il fut dans l'objectif des éclaireurs à l'instant, mais notre première action fut d'aller au chevet d'un éclaireur de la Légion de Fer mourant, agonisant en ayant eu la gorge tranché. Malgré l'expertise de Stronhoff, il ne lâcha que quelques réponses floues, avant de tomber. Et alors que les questions se succédaient, nous fûmes interrompu par le feu d'artifice éclatant dans les cieux.

Se ruant dans la direction du fracas, l'obstacle vint à nous une dizaine de minutes de courses plus tard. Une dizaine de Charr en haillons attendaient derrière les rondins, perdu et perplexe, qu'ils venaient de balancer au sol pour créer un barrage improvisé. Le conflit débuta par l'intervention de Reldan, dans sa maitrise des brumes, lui ayant permit d'atteindre un des fusilliers. Mais dans le début du conflit, nous nous sommes réfugier derrière une pierre. La nuit rendait la situation très difficile, et il fallut improviser un plan qui prit toute sa substance quand Renark et Samshir intervinrent dans le dos de nos adversaires. Hrothgar et moi avons pénétrer de front, soutenu par les tirs de Reldan, et les magies de Stronhoff. Les brigands ne faisaient pas le poids face à une troupe de Veilleur entrainé et attentif, et trois furent captif tandis que les autres gisèrent où s'était enfuis. - Enfin, seulement l'un d'entre eux. Nous avons attendu un instant avant de voir la brume s'étendant dans le sud. Lentement, et ce rugissement à travers l’écho des cieux comme l'appel de la tombe. Et Juddith qui y était, après avoir laisser son groupe pour fondre vers un jeune charr ayant provoqué l'explosif, elle avait été mêlée à une sombre histoire. Des esprits d'Ascalon avaient été éveillés, sortant des ruines en massacrant les Charrs censé nous prendre brusquement en embuscade. Se ruant à son sauvetage, nous avons faillit perdre plusieurs des nôtres pour une vie isolée ayant tarder à rester en un lieu ennemi. Récupérant les nôtres, et fuyant, la brume continua à s'étendre jusqu'à arriver jusqu'à la route. La condamnant, à la place de la présence des Charrs. En voilà, une bien mauvaise nouvelle.

Informations importantes :

- Le passage de Lente-route est condamné par la brume, les ravitaillements sont totalement impossible. Les seuls moyens sont de passer par le nord, dans des chemins difficiles.
- Le front à reçu quelques dégâts, les troupes perdent en moral, et accumulent la fatigue.
- Des fantômes sont désormais présents, les Charrs liés aux brumes ont déjà une idée de ce qui pourrait briser cette étrange fracture.
- Une enquête à Naegling va être mené par les éclaireurs pour comprendre ce qu'il en est des enfants utilisés.
Aenga
Admin
Messages : 15
Date d'inscription : 17/05/2018
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateurhttp://veilleursquinzieme.forumactif.com

[Front de Guerre] Le conflit du Juge embrasé. Empty Re: [Front de Guerre] Le conflit du Juge embrasé.

le Mer 30 Mai - 12:17
[Front de Guerre] Le conflit du Juge embrasé. Unknown

"Commandante Lïn Dorheirmin,
15ème Régiment des Lames de Rajak.
Pour l'intendance de Fort Marrin.


En ce 58ème jour du Phénix, 1331 ApE.


Le conflit sur le front, là où les deux armées sont prêtes à se faire face à face, et s'observent pendant qu'ils s’opèrent à comprendre de quels façons ils détruiront ceux qui osent s'opposer à eux. C'est une situation souvent détestable, car le talent n'est pas toujours de mises. Parfois, il s'agit uniquement de la chance, celle d'être au bonne endroit, et pas sous le tir d'un sortilège ou d'un obus puissant. Depuis le blocage du point de ravitaillement, nous avons réfléchit à nos prochaines possibilités en mettant en compte que le moyen le plus utile de se débarrasser des esprits serait de compter sur les spécialités des Charrs liés aux brumes. Utilisant les nouvelles forces apportés par le Tribun Brimstone. "Les Revenants", comme ils se nomment, ne possèdent pas vraiment un nom rassurant. Ce qui nous laissait de savoir si on poursuivait la piste de Juddith sur "Le cuistot", faire des recherches sur l'état des pouvoirs Primordiaux, pour répondre à l'appel de la guerre sur le front de l’Enclos des Bêtes-Vaches. Sachant que la plus part de nos escouades s'y trouvent en ce moment, les autres eurent la responsabilité à ma grande joie de mettre leur situation en avant de l’intérêt de devoir aller les assister en urgence. Au fond de moi, j'étais rassurée et heureuse de pouvoir les rejoindre. C'est ainsi que nous avons pu cheminer jusqu'au front avec une équipe formée des éclaireuses Wayne et Juddith, du Médecin de front Plöok, du Tacticien Mélendris et du Croisé Sombrecroc. Une petite équipe d'intervention malléable et utilisable, malgré le manque des énergies protectrice mêlée à la carrure grandiose de Tirrein. Une fois sur place, le moral des troupes semblait au bas fixe. La boue, les blessés éparpillés, les caisses brisés. Et les explosions constante se fracassant contre les remparts dont le Légionnaire du Fer local nous ayant bien signalé qu'ils ne tiendront pas une journée de plus sous ce feu. L'ennemi avait avancé ses éléments en une avant-garde qui briserait les nôtres à l'usure. Il était temps d'agir.

Nous avons décidé d'une action ne nécessitant pas l'envoie de troupes sur le front. Les recrues resteraient derrière pour évité plus de pertes tout en utilisant simplement une troupe d'élites cité ci-dessus. L'objectif était simple : Briser les canons sur le front, dit sur le papier cela pouvait sembler simple, mais il s'agissait de passer l'intégralité du front de guerre jusqu'à eux pour atteindre leurs artilleries. Ce fut avec la manipulation de divers magies de Mélendris, tout en progressant d'un cratère boueux à l'autre, sous les tirs et les fracas. Wayne fut isolée, retrouvée souffrante pendant que l'on parvenait jusqu'à l'ennemi. Elle nous avait couvert, et ses efforts mêlés à ceux des autres nous permit d'atteindre l'instant où une brèche apparait, un des canons avait été surcharger de poudre noire, et prise dans un sortilège enflammé. L'explosion fut suffisante pour nous permettre de nous infiltrer malgré les blessures d'une très pénible et affreuse avancée. Derrière, le chaos, un adversaire retranché derrière des caisses et des barricades balancés par terre, constitués de nombreux charrs forcés tiraillés par des tourmenteurs de la flamme. D'anciens membres de la Légion Sanglante. Notre objectif était le sabotage de leurs canons, prenant le temps d'essayer d'en atteindre le plus jusqu'à ce que la situation devint ingérable, se préparant à recevoir une déculottée sérieuse dès que leurs éléments plus farouches se mirent en tête de s'opposer aussi à nous. Une retraite fut organisée rapidement, libérés de leurs fusiliers et des canons brisés de différentes façons, avant de devoir nous rués en vitesse vers nos propres lignes pour nous mettre en sécurité derrière les hautes plaques levés à notre venue. Goûter à la joie des troupes arrières me toucha d'une certaine façons, de voir tout ses sourires joyeux et ses encouragements. Depuis notre premier déploiement, l'on savourait enfin une impression de levé la motivation et la réussite de nos forces. Mais ce n'était qu'un début – Il nous reste encore l'assaut final qui brisera les lignes ensembles pour planter une dague au cœur des forces ennemies, et faire tomber celui s'étant dévoilé comme étant le "Juge embrasé".

Informations importantes :

- L'avant-garde de l'Enclos des Bêtes-Vaches est dévasté, profitant de l'effet de surprise pour faire de lourds dégâts, ils ne possèdent plus de contre-mesure en cas d'offensive majeur.
- Ils possèdent encore un canon, plus gros et différent des autres, risques de recevoir des tirs animés par les flammes de leurs Chamans.
- Aucuns officiers adverses n'ont été tués pendant l'opération, uniquement leurs ressources militaires.
- L'expédition des éclaireurs de Juddith signale qu'un certains "Le Cuistot" depuis Naegling forcerait des Charrs isolés à servir leur cause, et enlèvent au moins une Primus pour se servir des petits en tant qu'éclaireurs.
- Le front de Bête-Enclos est désormais stable. Ils pourront tenir jusqu'à l'offensive finale.
Aenga
Admin
Messages : 15
Date d'inscription : 17/05/2018
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateurhttp://veilleursquinzieme.forumactif.com

[Front de Guerre] Le conflit du Juge embrasé. Empty Re: [Front de Guerre] Le conflit du Juge embrasé.

le Jeu 31 Mai - 13:20
[Front de Guerre] Le conflit du Juge embrasé. Unknown

"Commandante Lïn Dorheirmin,
15ème Régiment des Lames de Rajak.
Pour l'intendance de Fort Marrin.


En ce 59ème jour du Phénix, 1331 ApE.



La régulation du recrutement forcé par les effectifs ennemis était un point très important à gérer depuis la tournure de Naegling, et les enquêtes menés par nos éclaireurs. Si on ne pouvait pas pour l'instant s'occuper du retour de l'activité de nos ravitaillements, il devenait necessaire de s'occuper de ceux qui alimentait la machine de guerre adverse. Quelque soit le jeu malsain auquel les Charrs s'adonnaient pour récupérer de la chair à canon, il était temps de le faire cessé. Conscient que les forces les plus lourdes attendaient notre épuisement, notamment les fameux traitres de la Légion Sanglante, on finirait pas s'endormir et mourir sous une horde de laquais forcés de se battre. Notre choix fut donc porté à la destruction du réseau de recrutement en abattant celui surnommer "Le Cuistot" pour empêcher la suite des chaines de menaces et de récupérations des pouilleux, gladiums et Charrton. Ainsi, la direction des dernières pistes nous menèrent vers Ferpoisson, une sorte de port de pêche dans un coin d'eau utilisé par la Légion de Fer pour nourir le camp de forge, qui semblait en plus de ça avoir des problèmes de ravitaillements. Une longue route de deux heures de marche, et plus encore, apparut pour moi, accompagnée du Tacticien Mélendris, et des Croisés Juddith, Sombrecroc, Wayne et Plôok en destination de Ferpoisson. La route fut longue, mais nous fûmes débarrassés au moins de l'effet puissant du front nous laissant souvent en situation de stress et apportant la fatigue s'accumulant dans nos corps. La situation avait l'air gênante, les Charrtons enfermés à l'intérieur tandis que l'activité locale semblait lente et difficile – Une machine brisée, qui d'après les rapports devait servir à attirer les poissons vers les filets, et tout ce qui semblait rendre plus joyeux les Charrs locaux était la promesse du bon repas fournis par le cuistot local vers qui tout les doutes des troupes furent posés. Ainsi, l'enquête put débuté, alors que l'équipe de Plöok inspectait les entrées de la poissonnerie en discutant avec la patrouille, et je suivais le Tacticien Mélendris pour confronter ce dit Cuistot.

Il semblait bien calme, et sympathique, pour un censé tyran monstrueux. La situation dégénéra quand un Charr grimpa sur le toit pour se mettre à tirer dans la foule en hurlant au Cuistot de fuir, celui ci qui fut directement intercepté par Juddith pour le mettre brutalement à terre. Si le fou tirant n'eut pas beaucoup de temps pour agir avant d'être abattu par Wayne et Plöok, les complications s'accentuèrent avec la présence de nombreux autres Charrs en haillons apparaissant pour essayer d'évacuer le Cuistot en provoquant bien des blessés parmi les ouvriers locaux, et nous étions en phase de devoir défendre les lieux en récupérant la cible qui lentement était évacué par deux des assaillants. Tout avait été précipité, et la situation lentement se calma alors que je me reprenais d'avoir reçue le charr sur le toit en pleine face quand il chuta du toit. Les pièces du puzzle n'avaient aucuns sens, même avec la récupération du Cuisinier qui avait été empoisonné pendant sa récupération pour ne pas qu'il se réveil. En retournant auprès de la patrouille, une des deux gardes de la Légion de Fer avait aussi été empoisonnée, ainsi que Wayne par un étrange Charr ayant parfaitement disparut. La porte de la bâtisse était grande ouverte, et une caravane de ravitaillement partait lentement vers le sud. Plöok s'occupait de Wayne, tandis que Mélendris fit arrêté la caravane pour inspectons rapide de ce qui pouvait avoir à l'intérieur, et de juste : La Primus qui avait disparue le matin ici même s'y trouvait, inconscience, et fut utilisée par le second Garde de la Patrouille pour essayer de s'enfuir. Le véritable Cuistot était sous nos yeux, et son plan avait été sur le point de réussir à un détail prêt, il s'était un peu trop empressé de se débarrasser de la Primus en cas d'enquête accentuée, et les Charrtons avaient commencés à être enlevés, Ahzdar ayant au moins eu le temps d'en libérer en allant inspecter l'intérieur de la bâtisse. L'enquête fut achevée, et l'exécution du Cuistot fut involontaire, quand il avala une étrange perle, il n'y avait plus rien à sauver de lui quand son ignoble transformation vers un état de Destructeur avait commencer.

Informations importantes :

- Le "Cuistot" était un nom utilisé pour mettre la responsabilité sur un innocent, le véritable coupable à été exécuté à Ferpoisson.
- Les recrutements des troupes Charrs devraient être arrêtés, cependant celles déjà entres les mains des tortionnaires de la Flamme auront du mal à être libérés d'eux même.
- Plusieurs Charrton ont été enlevés, difficile de savoir ce qu'ils vont en faire avec la mort du Cuistot.
- Les ravitaillements se font de plus en plus rares, surtout médicale, la situation devient inquiétante si les lignes de ravitaillements restent closes.
Aenga
Admin
Messages : 15
Date d'inscription : 17/05/2018
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateurhttp://veilleursquinzieme.forumactif.com

[Front de Guerre] Le conflit du Juge embrasé. Empty Re: [Front de Guerre] Le conflit du Juge embrasé.

le Ven 1 Juin - 4:56
[Front de Guerre] Le conflit du Juge embrasé. Unknown

"Capitaine Aenga Trancheplaque.
15ème Régiment des Lames de Rajak.
Pour l'intendance de Fort Marrin.


En ce 60ème jour du Phénix, 1331 ApE.


De la Brume, des esprits, et des ruines, de quoi passer une formidable journée de détente là où on ne veut pas du tout être. La tâche était simple, et après avoir prit le relais pour les missions d'envergures tant que le Commandement s'occupera avec plus de recul des préparations de missions sur les carte,s je vais me charger des avancées avec la bande de joyeux Croisés hurlants et chargeant dans les masses ennemis toutes armes dehors. Notre objectif fut simple, et pourtant si compliqué : Atteindre la source du problème ayant soulevé les esprits sur la Lente-route pour récupérer les ravitaillements en urgence qui sont affectés depuis quelques jours déjà. Des fantômes, rien de tel pour se faire les crocs depuis l'assaut sur l'avant-garde que j'ai du surveiller de loin, en attendant de pouvoir enfin écraser la résistance à l'enclos de Bête-Vache. Les murs étaient semblables à la notre venue, mais immergés de la brume obscure avec de nombreuses lueurs irréelles gênantes. La route était prise par l’exterminée de cette brume, ce qui causait tout nos problèmes, engluant toutes caravanes voulant y rentrer avant d'être submergés par les fantômes, et là, on se lance dans la gueule du loup. Je dirigeais le groupe en compagnie de Reldan, Juddith, Wayne, Sombrecroc et Renark, la présence des deux Charrs liés aux brumes était essentielles pour nous faire avancer avec un brin de sécurité et vers le bon sens. Ce qui n'empêcha pas notre expédition de tomber dans un piège des fantômes en étant encerclés dans les vieilles routes par des cors de combats entiers. Brisant la cohésion de l'embuscade, il nous restait bien peu de temps pour agir et sortir de là avant d'être surpassé par le nombre. Dévastés par nos attaques, bien qu'avec quelques lacunes, nous avons escalader la paroi de pierre pour arriver en hauteur en voyant la vague déferlante marcher là où nous étions quelques secondes plus tôt. Ils n'osaient pas monter, nous regardant dans un cumul d'un milliers d'yeux luisants dans l'ombre. La hauteur possédait une ruine interne protégée par une armure, à mon grand étonnement mes camarades discutèrent avec pour mériter le passage, et récupérer ce qui était censé être "La clé". Pendant que Reldan récupérait la Lame, on subissait les assauts des mages fracassant les pierres dans un moment de violence intense. Et je me demandais vraiment comment on allait se sortir de là.

Reldan arriva avec la lame, pendant l'intensité du siège, toujours coincés sur les hauteurs. Après quelques instants de recherches et discussions, nous avons user de ce qui avait protéger l'épée depuis tout ce temps : L'armure vivante, accepta de nous laisser le temps d'agir, et créa un véritable chaos dans les rangs des esprits. La brèche ouverte, nous nous engouffrions alors malgré la poursuite de quelques esprits sur nos talons, pour atteindre "La serrure" : une statue d'une femme dont la lame avait été retirée, après avoir été souillée par les Charrs de la Flamme ayant provoqué cette situation détéstable. L'assassin de la Primus enlevée, le Spectre étrange aux mains griffues qu'avait rencontrer Juddith des jours plus tôt, nous attendait. Il était devant la statue, comme un dernier rempart, mais il fut laisser à Juddith sa vengeance en compagnie de Reldan, moi et Renark avons prit soin d'arrêter quiconque gênerait ce combat intense. Avec hargne, nous avons pu nous débarrasser des esprits malgré quelques blessures, mais les cinq achevés, et le reste devenait ingérable. Ce n'est qu'en voyant la vague d'en centaine dès leurs, que nous avons compris que c'était fini. Fonçant pour fuir, avant de s'écrouler au sol quand le fracas de la réalité se fit. Pendant notre affrontement, Juddith et Reldan avaient défait le spectre malgré sa force, et déposé la lame sur la statue de femme. Au dessus, naquit la fissure dans la réalité, et d'un coup, s'y mêla les brumes aspirant les esprits qui n'auraient jamais du ressortir. Quelques secondes de chaos et de folies, et il ne resta plus rien. Rien que nous, et les ruines dont le nuage de fumée disparaissait doucement ainsi que tout ce qui avait été un champs de batailles. Des cadavres, de nombreux cadavres, apparaissaient désormais sur place en laissant le désordre absolu de ce lieu de massacre perpétué par les esprits en colère. La Ligne de ravitaillement fut dégagée, toutes les missives pouvaient être rapidement envoyées pour des ravitaillements d'urgences tout le long de la prochaine journée. Lessivés, il était temps de fêté ça, surtout pour mon retour au devant de la scène.

Informations importantes :

- La route de Lente-route est désormais sécurisée, les patrouilleurs de la Légion de Fer y ont été triplés pour vérifier que celle ci sera sûre.
- Avec la mort du "Cuistot", il n'y aura pas d'autres recrues forcées pour prendre en embuscade les caravanes, si elles sont menacés cela sera par des troupes bien plus puissantes, mais surement plus rares et précieuses.
- La statue servant de "garde" à cette fracture sera mise sous surveillance pour ne pas être de nouveau souillée jusqu'à en arriver là.
- Les caravanes de ravitaillements ont été convoqués en urgence pour fournir des matériaux médicaux, des armements et des vivres.
- L'assaut vers l'enclos de Bête-Vache est désormais notre objectif le plus proche.
Contenu sponsorisé

[Front de Guerre] Le conflit du Juge embrasé. Empty Re: [Front de Guerre] Le conflit du Juge embrasé.

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum